Parce que j'ai tendance à être "trop".
Je suis trop niaise, trop amoureuse, trop capricieuse, parfois trop malheureuse, parfois (souvent) de manière quasi injustifiée.Les choses prennent des tournures incroyables et gigantesques, qu'elles soit heureuses ou tristes, mais c'est ainsi que je le vois, moi, la trop emotive.
Je tombe parfois dans la niaiserie ou le dramatique, mais je n'y peut pas grand chose, j'écris les choses comme elles viennent, et je continuerai ici.