"...Sinon avec mon chéri tout va bien, plus particulièrement depuis une semaine, je ne sais pas, ya ptet plus de tendresse, dans les mots et dans les gestes (pas qu'y'en avait pas avant hein!! Mais j'en demande toujours pluss et recherche la fougue des premiers jours^^).il prépare un test qui selon sa note le foutera sur un classement d'ordre de passage pour choisir sa destination d'étude pour l'an prochain (il me semble t'avoir parlé de son année obligatoire à l'étranger), les derniers classés étant les derniers servis, ils se retrouvent avec une destination de merde.En tout cas il parait qu'il y a un soucis avec l'espagne, comme quoi il faudrait qu'il fasse une année de pluss ou jsais pas quoi..Je lui ait dit de bien se renseigner, j'espere qu'il se trompe car c'était le seul pays qui nous aurait permis de ne pas trop ressentir la distance et de se voir régulièrement.
En ce moment, à côté des étude il travaille au Mc do justement, et il a été obligé de commencer avec un contrat de 20h qui devait etre reconduit à 15h (total d'heures qu'il voulait faire pour avoir un peu de temps libre), mais il ose pas trop demander et je t'avoue ça me fait chier.C'est peut être égoïste mais quand je bossais à la fac j'avais beaucoup de temps et lui peu car avec la prépa il avait près de 40h de cours par semaine..je prenais sur moi car il me disait qu'il n'y avait que ces 2 ans à passer et qu'ensuite tout irait mieux, qu'il aurait 15h de cours par semaine et plein de temps!Au final avec ces 20h de taf je le vois autant si ce n'est pas moins car il travaille le week end.Je sais bien qu'il faut bien travailler, mais le fait d'avoir attendu si longtemps pour finalement ne pas avoir de différence, c'est une réalité qui arrive dans la gueule de maniere aussi surprenante qu'une bonne baffe au milieu de nul part.Je réagis aussi mal qu'un enfant capricieux à qui on vient d'annoncer l'inexistence du père Noël.
Je suis de nature à compter le temps, à vouloir en prendre tout ce que je peux car je sais qu'il n'est pas rattrapable, et là, le fait qu'on revienne au point de départ de sa prépa en sachant qu'il part ensuite pour un an, j'ai l'impression de souvent avoir à l'attendre.Quand lui sera en vacances d'été, ces dernières vacances avant le grand départ, je serai obligé de travailler pour payer mon école si je suis admise.On n'aura jamais vraiment de temps long et pas entrecoupé pour nous.
ça peut faire peur comme ça de me voir répéter "attendre", car je ne devrai pas l'attendre mais faire des choses de mon côté, et c'est heuresement ce que je fais, en tout cas cette année..Mais je cours après nos petits moments à nous comme on voudrait remplir une tirelire, faire une sorte de placement, c'est bizarre..un placement d'amour pour l'an prochain^^
Enfin voilou, je suis une eternelle folle assoifée d'amour et les obligations de la réalité me font chier. ..."