La simple emission d'une vie sans lui me cogne cette putain de patate rouge dans la poitrine, et même à travers mon énorme sein je peux sentir ce petit déchirement intérieur (tu sais la petite coupure à la feuille de papier qui défonce bien malgré sa taille millimetrienne).
Terrifiée, vertiges en vrac, crises boulimiques, l'année commence trop bien.
En parler serait inutile car il n'y a rien à faire, haha, c'est peut être ça le plus con dans cette histoire.
à dans 8 mois pour un suicide en live ou collectif (contact: magoulali@hotmail.com).