"...pour parler de moi, on peut dire que 2008 n'est pas partie du bon pied car je n'ai pas eu mes concours (à 0.5 point près de l'admissibilité ça me fait encore plus chier!).En tout cas je me suis déjà organisé pour trouver autre chose en école privée, le seul hic restant évidemment le coup des frais d'inscription et de l'année (mais je recherche activement du travail et ne perd pas espoir, 3 mois de taff couvreront amplement les frais de scolarité alors j'ai de la marge).Le soucis étant l'inscription (payante biensur) qui elle doit se faire tout de suite :/ Je pensais me séparer de mon appareil photo mais c'est vrai que ça me ferait chier, et seb me l'interdit^^ Coup de chance j'ai eu un appel ce matin pour un remplacement au Super U du coin, c'est déjà ça^^ (Je vais rigoler, c'est pour la découpe en fromagerie, boucherie et  charcuterie^^ étant végétarienne, mettre les mains dans la viande crue ça va être fun, mais bon j'aurais une super toque et un tablier  :)) Je commence lundi, je te raconterai).
En dehors de ça ce fut une fin de moi difficile pour mon meilleure amie Jean qui a perdu sa maman..Elle avait un cancer du pancréas en phase terminale donc on s'y attendait un peu tous, mais on repoussait toujours à "dans quelques semaines" et d'un coup pof!L'appel, le nœud à la gorge, l'anxiété à l'idée de le retrouver anéanti.Finalement nous avons réussi à passer une soirée rigolote, nous voulions le libérer de la lourdeur de l'ambiance qui devait peser lorsqu'il retrouvait ses proches, alors on faisait les cons comme d'habitude, on s'est fait des super masques à l'argile et Morgane l'a même épilée (ouais c'est glauque nos délirs).
J'étais contente d'être là pour lui, qu'on puisse le faire souffler et changer d'air un peu (même si nous avons encore besoin de l'entourer pour un long moment).Je passe beaucoup de nuit chez eux (Morgane et Jean sont en collocs), on regarde des films d'horreur et on bouffe n'importe quoi.
Le pire souvenir restera tout de même l'enterrement..Jean tenait à ce qu'on vienne, alors nous y sommes allé, mais je n'avais eu aucun rapport concret avec la mort avant ça, je n'étais jamais allé à un enterrement de ma vie..c'était très bizarre, on ne voulait surtout pas pleurer, on se sentait honteux rien qu'en l'imaginant, vu qu'on ne la connaissait pas ça  aurait fait les pleureuses payé à étendre une blessure infondée.Je ne te cache pas que les larmes sont montée lorsque j'ai vu Jean pleurer, (étant empathique, sa douleur m'a traversé l'estomac), mais je me suis eloignée et j'ai pris un calmant^^ La cérémonie fut particulierement difficile lorsque le père est venu dire un dernier aurevoir à sa femme, mais ils étaient tous habillés en couleurs, comme elle l'avait souhaité, et tentaient de respecter son voeux de faire un enterrement joyeux.
il faisait super beau ce jour là, tout le monde était invité, il y avait un grand repas et méga de trucs à boire!Le salon était couvert de panneaux de photos et de mots écrits par la mère de Jean et ses proches.il y avait un cahier qu'elle tenait lorsqu'elle devait avoir notre âge, gribouillé de souvenirs et de photos, c'était rigolo de voir qu'elle avait gardé tout ça.L'ambiance était finalement moins triste que ce que nous redoutions, c'est une famille formidable faut dire.En tout cas nous sommes rentrés sereins et Jean tenait bien le coup.
Je ne sais pas trop pourquoi je te raconte ça en détail, c'est une journée qui m'a vraiment marqué en tout cas.C'est fou ce que ce genre de choses peut bouleverser notre esprit (toute ma vie, la vie en générale, son sens, mes buts, mes attaches..tout est passé dans mon essoreuse de remise en question les soirs qui suivirent,où je fixais le plafond avant de dormir^^).Je ne sais toujours plus trop où j'en suis mais je sais qu'il faut en profiter à fond, et le film "Paris" (dont je t'avais parlé) que je suis allée voir hier et qui ne m'a pas déçue a appuyé cette philosophie.Je te le conseille vivement, encore plus maintenant que je l'ai vu  :p .
Voilou voilou, désolé pour cet étalage de choses dont on ne doit pas parler normalement, mais ça m'a vraiment marqué et c'était tellement différent de ce que j'imaginais, beaucoup moins morbide (désolé pour le mot mais j'en ai pas trouvé d'autre :/ ), pesant et triste que ce que je pensais.
C'était peut être un peu bouleversant, mais dans le bon sens je pense."